Les précautions à prendre si vous trouvez un essaim d’abeilles sur le secteur de Le Val 83143, Brignoles 83170, Bras 83149, Carcès 83570, Montfort sur Argens 83570, Correns 83570, Vins sur Carami 83170, Flassans sur Issole 83340

Appelez moi au06 51 32 04 97

La découverte d’un essaim d’abeilles dans son jardin peut être source d’inquiétude pour certains. Quelle attitude adopter et quels réflexes avoir afin de gérer au mieux cette situation ?

essaim abeilles le val

Mon intervention comme apiculteur se fera idéalement en fin d’après-midi ou début de soirée parce que c’est le moment où les abeilles sont le moins agitées. Généralement, c’est le moment où la température est moins élevée et où les abeilles se regroupent pour affronter la nuit. En présence d’un essaim d’abeilles, certaines précautions semblent banales mais salvatrices. Il ne faut surtout pas courir près d’un essaim, se promener les cheveux en l’air pour ne piéger aucune abeille dans sa chevelure. Il est prudent de fermer les portes et fenêtres et d’éloigner les enfants.

essaim d'abeilles - apiculteur

« Il faut savoir qu’un essaim qui vient de se poser dans un arbre ou un mur n’est pas agressif la première journée (il n’a pas de maison ni de larve à défendre). Si on est allergique, il vaut mieux rester méfiant par sécurité mais sinon le risque est très faible. Cela signifie également qu’il n’est pas nécessaire de le détruire ! Quand un essaim s’installe, il cherche une maison accueillante. si on leur propose une maison plus jolie, elles s’y installent. Je peux donc récupérer l’essaim sans problèmes s’il est accessible.

Avant de prendre leur envol, les abeilles de l’essaim remplissent leurs jabots de miel. Cet apport constituera leurs seules réserves pour le voyage, ce qui correspond environ à 3 jours d’autonomie.

Passés ces 3 jours, il faut que les abeilles commencent à butiner et stocker leur nourriture pour pérenniser la colonie.

On comprend bien que l’objectif principal de l’essaim est de trouver un lieu adapté pour construire le futur nid. Vous pouvez d’ailleurs apercevoir les éclaireuses qui vont et viennent autour de la grappe d’abeilles si vous les observez.

En plus de leur objectif, elles sont pleines de miel et donc plus lourdes qu’à l’accoutumée. Et il n’y a pas encore de gardiennes désignées pour garder la ruche car la colonie n’a pas encore été établie.

Tous ces facteurs font qu’un essaim est très rarement agressif. Malgré tout, il faut faire attention car on ne peut pas toujours prévoir leurs réactions.

Essaim d’abeilles : que faire ?

Si vous découvrez un essaim d’abeilles chez vous, l’idéal est d’appeler un apiculteur au 06 51 32 04 97qui pourra venir le récupérer et l’installer dans une nouvelle ruche.

Mais avant d’appeler un apiculteur, il est bon de noter les éléments suivants:

  • Depuis quand l’essaim est là ? 
  • Où est-il situé ? Hauteur, accès…
  • Quelle est la taille de la grappe ?

Ces informations permettront à l’apiculteur de prévoir le matériel adapté pour récupérer l’essaim, notamment s’il est en hauteur ou difficilement accessible.

Dans tous les cas, ne détruisez pas un essaim d’abeilles ! Leur survie est déjà assez compliquée comme ça pour ne pas en rajouter 😊. Elles participent à la pollinisation des végétaux, sans elles, vous aurez moins de fruits et légumes dans votre jardin et aussi dans votre assiette.

Essaim d’abeilles ou colonie installée ?

On rencontre ces colonies dans les maisons secondaires notamment. Comme les lieux sont inoccupés, on les retrouve derrière des volets ou dans des conduits de cheminée.

Si vous ne voyez pas de grappe d’abeilles plutôt immobiles mais que chacune s’affaire à sa tâche, alors il y a de fortes chances que ce soit une colonie installée. Et si vous distinguez la moindre construction en cire c’est que la colonie a décidé de rester 👑🐝.

Il faut savoir que c’est beaucoup plus compliqué de récupérer une colonie installée car elle a déjà commencé à construire son nid et les abeilles le défendent ! Dans ce cas il faut faire très très attention !

Appelez moi au06 51 32 04 97